#ecommerce : les #facteurs #clés d’enchantement d’un site performant

La société Dictanova (spécialisée dans la collecte et l’analyse des discussions sur Internet) a réalisé une étude des verbatims des commentaires clients des sites Sarenza et Zalando leaders du e-commerce en équipement de la personne, pour mesurer la perception des consommateurs et en faire ressortir les facteurs de satisfaction, d’insatisfaction, ainsi que leurs attentes.

Voici ce qui en ressort comme enseignements sur les principaux critères d’évaluation :

  1.  Livraison
    > Un pré-requis : une livraison de qualité, rapide et gratuite
  2. Choix
    >  Facteur d’attractivité … mais gare aux ruptures de stocks !
  3. Prix
    > Vigilance sur le rapport qualité / prix
  4. Echange / Remboursement
    > Service de retour (simple, facile, gratuit) et remboursement rapide : facteurs d’enchantement et de différenciation
  5. État / Conformité des produits
    > La base d’une bonne expérience consommateur : des fiches détaillées et des photos de qualité des articles + conseils pour le choix de la taille en fonction des marques ou des formes
  6. Facilité de navigation du site
    > Système de tri : symbole d’une navigation simple et efficace et d’une sélection rapide des articles
  7. Autres (service client, expérience familiale)
    > Service client performant (joignable, réactif et efficace …) = création de confiance

Nouvelle #France #Industrielle : les 34 #plans ont été validés

A l’issue des 5e et 6e Comités de Pilotage qui ce sont tenus au mois de juillet 2014, toutes les feuilles de route des 34 plans de la nouvelle France industrielle sont désormais validées.

Lors du 5e Comité de Pilotage du 2 juillet 2014, six feuilles de route ont été validées :

> Consultez le 5e rapport d’étape

Le 6e comité de pilotage du 9 juillet 2014 a validé les 7 dernières feuilles de route des 34 plans de la nouvelle France industrielle; à savoir :

> Consultez le 6e rapport d’étape

> Plus d’infos et chiffres clés.

#Guide du routard de l’#intelligence #économique 2014 #IE

L’intelligence économique est vraiment un mode de management ouvert et moderne de l’entreprise ou de l’organisation,
Claude Revel, Déléguée interministérielle à l’Intelligence économique, "L’intelligence économique, un principe de gouvernance"

L’Intelligence Economique c’est savoir collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger l’information stratégique afin de renforcer sa compétitivité.

"Le Guide du Routard de l’Intelligence Economique – édition 2014" propose des repères et outils indispensables pour permettre aux entreprises de mettre en place leur démarche d’intelligence économique (IE).

Outre le Guide du Routard de l’IE 2014, la Délégation interministérielle à l’intelligence économique (D2IE) met à disposition en accès libre sur son site web des outils d’accompagnement à la sécurité économique à destination des entreprises :

A consulter aussi sans modération le dossier et les ressources de CCI France sur l‘Innovation et l’Information

 

Créer sa page #Tripadvisor pour l’oeno-tourisme

Pour le dernier atelier pratique avant l’été, une dizaine de professionnels de l’oenotourisme sont venus créer leur page Tripadvisor à notre atelier du chai numérique spécial "e-réputation". Retrouvez notre support avec des conseils pratiques sur la gestion d’avis, la démarche d’inscription sur le site leader d’avis de voyageurs en ligne et quelques études de cas propres au secteur viticole… Bonne continuation !

Pour ceux qui le désirent, la version PDF est téléchargeable ici : Tripadvisor2014

Retrouvez aussi :

- La création de page Facebook entreprise pour les professionnels du vin.
Géolocalisez votre propriété viticole avec Google My Business.

Chiffres clés et enjeux de rentabilité #Ecommerce 2014

Chiffres clés E-Commerce 2014 en France selon la FEVAD

Il est toujours bon d’avoir en tête l’essentiel des données sur le E-commerce en France en 2014 pour comprendre ses spécificités, ses évolutions et ses principaux acteurs.

Quelle rentabilité pour un site E-commerce ?

Même si l’enquête de CCM Benchmark / Webloyalty de juin 2014 portant sur 50 sites marchands n’est pas représentative des 144.000 acteurs du e-commerce français, ses enseignement peuvent être utiles à tous pour identifier des leviers clés pour améliorer sa rentabilité.

7 sites sur 10 ont dépassé le seuil de rentabilité. Cependant la réalité est plus contrastée : 88% des leaders sont aujourd’hui rentables contre 45% pour les sites réalisant moins de 10 millions d’euros de CA.

En 2013, le chiffre d’affaires cumulé des sites interrogés a progressé de 14% en moyenne en 2013 (vs 9% en 2012). 59% des sites (rentables ou non) ont vu leur résultat d’exploitation augmenter.

Les 3 principaux leviers pour améliorer la rentabilité :

  • L’évolution du chiffre d’affaires (79%)
  • Un meilleur taux de transformation (57%)
  • La diminution des coûts d’exploitation (50%).

Les 3 principaux écueils qui dégradent la rentabilité :

  • Les coûts de recrutement de clients (67%)
  • Les investissements récents réalisés (67%)
  • Les coûts d’exploitation (50%)

Selon l’étude la croissance du CA attendue pour 2014 est de 16%. Pour atteindre ces objectifs, outre un meilleur taux de transformation et une réduction des coûts d’exploitation; l’étude met en avant les pistes d’optimisation suivantes :

  • Améliorer la transformation sur les terminaux mobiles (m-commerce)
  • Développer la personnalisation de l’offre
  • Mettre en place une stratégie multi-canal
  • Élargir les sources de financement
  • Monétiser l’audience (pour ceux bénéficiant d’un trafic important)

#Dataviz / #Datavisualisation : 30 exemples concrets à découvrir

En complément de notre atelier du 18 juin dernier sur la Data Visualisation et des ressources (Support de l’atelier et vidéo d’une conférence TED) que nous avons déjà publiées, une invitation à découvrir 30 cas d’usages au travers d’un livre blanc publié par SAS / EBG.

Voir aussi

"Le design ce n’est pas un concours de beauté" ou le #design selon Mémé Jeannette

la laideur se vend mal raymond loewyAlors que l’on parle beaucoup d’ "innovation", de "design thinking" et que l’on est confronté au quotidien à la surenchère technologique, la conférence sur le "design" donnée au TEDx Cannes 2014 par Fabrice Peltier(*)  a rappelé le rôle clé de l’expérience utilisateur et des services offerts.

Il rappelle à juste titre que si "le design sert à créer de la différence", "la plupart du temps le bon design ne se voit pas" et qu’il est partout dans nos objets du quotidien … y compris chez sa Mémé Jeannette.

Prenant à contrepied son mentor Raymond Loewy , il rappelle que "le design ce n’est pas un concours de beauté" : "le design ce n’est pas la chose mais l’expérience de la chose". Pour arriver à un bon design il faut "étudier toutes les interactions de la chose avec l’utilisateur pour lui offrir la meilleure expérience d’usage possible."

"Tout est question de service(s)" et se joue notamment pour les équipements numériques dans l’interface homme / machine (IHM). "Les gens normaux veulent juste de bons produits qui répondent à de vrais besoins, au bon prix et qui respectent l’environnement" … "des choses qui leur facilitent la vie et les rendent heureux."

Autant de principes clés à garder en tête pour tous nos projets numériques où les utilisateurs / clients finaux sont souvent oubliés pour faire du "beau" au détriment de l’expérience d’usage (UX).

(*) Président de l’Institut National du Design Packaging, Fabrice Peltier a fondé en 2008 la Designpack Gallery, premier espace grand public entièrement dédié au design-packaging (librairie, boutique, expositions et salle de conférence).