Créer et animer sa page #Facebook Entreprise pour un professionnel du vin

facebookcci

Ce matin, nous organisions notre première session pratique du Chai numérique, en poste à poste, sur la création et l’animation d’une page Facebook entreprise pour une propriété viticole, en partenariat avec le Club Best Of du Wine Tourism.

Au-delà de la création elle-même, nous avons rappelé la nécessité de s’interroger sur sa stratégie et la finalité de sa future page (à quoi va-t-elle servir? A qui? Que voulez-vous communiquer?…). Et nous avons étayé de quelques conseils d’animation illustrés.

Retrouvez notre présentation intégrale, téléchargeable sur Slideshare :

Prochaine session : Google Map !

Retour sur l’atelier « E-commerce : réussir votre projet de vente en ligne »

Le E-commerce reste un domaine d’activité en croissance avec près de 120000 sites marchands en France, 45 Milliards d’Euros de CA fin 2012 avec en perspective 70 Milliards d’Euros en 2015.

Afin d’avoir un panorama des points essentiels à intégrer dans la réflexion et le montage financier de votre projet e-commerce, l’atelier du 21 Mai 2013 du Pôle Numérique de la CCI Bordeaux mettait en exergue 3 étapes clés :

  1. La conception du projet : de l’étude de marché jusqu’au montage financier sans oublier les points juridiques incontournables (CGV, Mentions légales, …)
  2. La réalisation : du cahier des charges à la mise en ligne effective
  3. L’animation du site et le développement de l’activité de vente en ligne : la prise en compte des problématiques de création de trafic, de référencement naturel, des exemples de bonnes pratiques pour optimiser la conversion et la fidélisation des clients

Nous avons eu des échanges très riches grâce au témoignage de M. SEAUVY de la société Ecoclicot  qui commercialise en ligne depuis 5 ans des produits écologiques.

Le programme numérique de mai juin est arrivé !

programmeLe voici, le voilà, le dernier programme des rendez-vous du numérique avant l’été : e-réputation, stratégie éditoriale, mobilité, e-paiement, référencement, e-logistique, sécurité informatique… Venez piocher les sujets qui vous intéressent !

Toujours gratuit sur inscription 🙂
>> Le PDF à télécharger : PROGRAMME Pole Numerique MAI 2012

La CCI de Bordeaux adopte Netvibes

Nous l’avons déjà évoqué dans ce blog : la veille et la recherche d’informations constitue un des premiers usages du Net pour les TPE- PME.

Pour offrir un plus large panel de l’information économique régionale, la CCI, par le biais de sa plate-forme de communautés en ligne Ecobiz, met à votre disposition un outil de veille que les habitués de l’Echangeur connaissent bien : Netvibes.

Sur le Netvibes des Acteurs Economiques de la Gironde, vous retrouverez les liens des différents sites de la CCI, les flux RSS des dernières informations (en temps réel) parues dans nos communautés Ecobiz (Développement durable, tourisme et vin, etc…), des podcasts, l’actualité de l’Echangeur, du Centre de formation du Lac et de BEM (Bordeaux Management School)…

Cliquez pour visiter la page Netvibes de la CCI.

Réussir son site du premier coup!

Nous avions déjà parlé de l’importance du Cahier des charges Web comme étant une étape capitale lorsqu’une entreprise Web fait ses premiers pas sur le Web. Nous avions insisté notamment sur l’importance de ne pas bâcler ce maillon qui fait figure de pré-contrat avec un prestataire Web (se poser les bonnes questions, choisir sa cible, son prestataire,…). Pour autant, il nous a paru important de revenir sur les aspects juridiques et les recours de l’entreprise en cas de soucis.

Ces bons conseils ont été glané dans Ma petit entreprise.

1) Elaboration du cahier des charges
Penser à bien déterminer le périmètre de la prestation, et pensez à annexer le cahier des charges au contrat, il devient ainsi une pièce contractuelle.
2) Les délais de réalisation.
Pensez à enfermer le prestataire dans des délais de réalisation impératifs (et non indicatifs)… dans la mesure du raisonnable, et du réaliste bien sûr. Des repères de temps sont essentiels pour vous, comme pour le prestataire. De plus, en cas de dépassement, ils pourront donner lieu à des remises ou des pénalités de retard.
3) Obligation de moyens et de résultats.
Pensez à formaliser des engagements précis dans le cahier des charges contractuel. (Restez cependant rationnel ou réaliste, je doute, par exemple, qu’un prestataire vous garantisse d’être sur les premiers résultats de Google !)
4) Paiement à la prestation et propriété industrielle.
Pensez enfin à faire transférer la propriété intellectuelle sur les travaux réalisés à votre bénéfice, contre le paiement du prix de la prestation. C’est un point très important car la clause de cession ne va pas de soi !

Bref, vous l’aurez compris, le cahier des charges est décidemment le point à ne jamais négliger dans toute démarche Web réussie ! Un internaute averti en vaut deux.
Claire Decroix

[edit] : Je note que le site 123presta propose désormais un service gratuit d’accompagnement de l’entreprise dans la recherche de prestataires Internet, informatique et multimédia, avec recommandations pour la réalisation du cahier des charges. Allez-y surfer en toute confiance!

Forum Européen des Technologies de l’Entreprise Communicante

Cette année, le salon TEC BORDEAUX se déroulera en étroite collaboration avec l’Echangeur, le 22 mars, à la CCI de Bordeaux. Une première qui promet un maximum de temps forts…
Le programme : stands, conférences plénières sur les enjeux des nouvelles technologies, ateliers pratiques animés par des professionnels et ponctués de témoignages pour se familiariser avec les TIC.
L’objectif : aider les TPE-PME à maintenir leur compétitivité et améliorer leur performance grâce à l’usage de l’Internet et des TIC.
Les acteurs : des entreprises spécialisées (éditeurs, créateurs de sites de e-commerce, concepteurs de solutions informatiques…) et des experts qui viendront présenter leurs produits les plus innovants et leur savoir-faire.

En un mot, soyez e-communicant, inscrivez-vous ici : Tec bordeaux.

La veille et la recherche pour les PME

C’est officiel depuis l’année dernière, la recherche d’informations est devenue le principal usage du net devant le courrier électronique. Les années Google sont l’emblème même de cette constatation. L’entreprise est particulièrement concernée par cette dynamique. Partant du constat de la mondialisation des marchés, de la concurrence accrue et internationale et de l’augmentation exponentielle des sources d’informations, l’entreprise a besoin plus que jamais d’une réactivité et d’une meilleure compétitivité. Trouver la bonne information vite.

Le travail de veille commence évidemment par une méthodologie bien définie pour identifier et analyser les sources sans se perdre dans les méandres de Google et les centaines de terabytes d’information sur l’ensemble de la Toile !

Il convient de vite repérer les sources « métiers ». Au lieu d’utiliser Google comme unique source d’informations, il faut varier. Vous êtes dans le secteur santé : testez le moteur de recherche, Medstory, vous êtes dans le secteur du BTP ? consultez un annuaire adéquat, Vous cherchez un annuaire viticole? Vinup.com etc… Une dernière bonne trouvaille : un nouvel outil du web invisible à usage professionnel .
Si vous avez un aggrégateur, adhérez aux fils RSS de vos filières , par exemple : médecine , droit , entreprises , économie.

Enfin, quelques blogs spécilialisés sont d’un grand recours sur les thématiques veille et recherche d’information : Brainsfeed, Vtech, ou Les Echos. Et les réseaux d’acteurs économiques peuvent être un soutien intéressant : Ecobiz .

Et puis enfin, bien sûr, l’atelier Veille de l’Echangeur est toujours ouvert pour ceux qui sont intéressés par le sujet, le 22 mars, à 14h.

Avec l’Internet, il ne faut jamais désespérer, la méthodologie de recherche est un coup à prendre et Beckett le disait bien avant Google :« Vous avez essayé. Vous avec échoué. Tant pis. Essayez de nouveau. Échouez mieux. » !

Claire Decroix