Reportage sur les enjeux du #BigData sur @FUTUREMAGfr

L’émission Futur Mag sur ARTE abordait le 20 septembre dernier les enjeux du Big Data.

L’émission montre le potentiel de l’analyse prédictive associée aux mégadonnées (Big data) et la capacité à créer de nouveaux services pour les citoyens au travers du témoignage de Rand Hindi, fondateur de la société SNIPS et de l’application Tranquilien développée à l’occasion du hackathon (concours de développement en temps limité) lancé par la SNCF dans le cadre de son projet Open Data.

Philippe Pucheral chercheur de l’INRIA/CNRS/UVSQ aborde quant à lui les questions de la collecte et de la protection des données personnelles notamment avec l’exemple des compteurs intelligents (électricité) qui vont être déployés par millions en France. Il présente des gardes-fous possibles comme des équipement de cryptage et de filtrage de ses données mais aussi le concept « Privacy by design » intégrant la protection des données personnelles dès la conception des équipements intelligents.

A découvrir aussi sur les ressources associées à l’émission

La CCI de Bordeaux, quant à elle vous donne RDV le 14 Octobre prochain pour la conférence « Demain le monde selon … Gilles Babinet » qui présentera d’autres éclairages et sera l’occasion de donner la parole à des entrepreneurs et startups de Gironde spécialistes du Big Data.

Publicités

Etes-vous prêt pour la nouvelle #réglementation européenne sur la #protection des #données ?

Savez-vous qu’une nouvelle loi se prépare à Bruxelles sur la protection des données par les entreprises ? Si vous répondez par la négative vous faites partie des 35% d’entreprises françaises qui n’ont pas connaissance de cette proposition de réglementation européenne  qui fait suite à la Directive Européenne 95/46/CE.

Trend Micro a commandité une étude auprès du cabinet d’analyses Vanson Bourne afin de mesurer la prise de conscience des entreprises européennes face à ce changement de loi annoncé d’ici la fin de l’année 2014. Plus de 850 responsables informatiques européens dont 100 français ont été interrogés. Les résultats sont assez préoccupants car parmi ceux qui en ont entendu parler seuls 45 % déclarent connaître parfaitement les étapes nécessaires pour se mettre en conformité.

Pour mémoire, en France la loi 78-17 du 6 janvier 1978, dite « Informatique et libertés » (dont la dernière modification date du 19 mars 2014), stipule que les entreprises sont responsables des données à caractère personnel recueillies et traitées et doivent en garantir la confidentialité. Le non-respect de cette obligation est sanctionné de 5 ans d’emprisonnement et de 300 000 € d’amende.

La nouvelle réglementation européenne qui doit se substituer aux lois nationales se veut encore plus stricte. On retiendra, notamment :

  • L’encadrement plus étroit du transfert de données à des pays tiers.
  • La facilitation de l’exercice du droit à l’effacement des données personnelles.
  • La mise en place d’une procédure de demande de consentement explicite pour le traitement de ces données.
  • Les amendes prévues seront alourdies et iront jusqu’à 100 millions d’euros ou 5% de leur chiffre d’affaires.
  • Les entreprises victimes de fuites de données seront tenues de le notifier auprès des autorités compétentes et des clients dont les données personnelles ont été détournées.

Trend Micro a mis en place un site Web dédié sur lequel on peut télécharger l’intégralité de l’étude ainsi qu’une infographie qui synthétise les résultats .
INFOGRAPHIE: Réglementation européene sur la protection des données

La mise en œuvre  de cette directive sera un des points abordés lors de l’atelier du Pôle Numérique du 10 octobre prochain sur la « Sécurisation des échanges sur internet du e-commerce au m-commerce ».

Déluge #BigData : une charge de gestion des données multipliée par 5 pour les informaticiens – #BigDataBx

BIG DATA déluge - NOE - bigdata bx - 28 mai 2014 CCI bordeaux

Dans son étude parue en avril 2014, IDC estimait la charge du Système d’Information à 230 Go de données par informaticien en 2013 et extrapole un chiffre de 1231 Go par informaticien en 2020 avec l’explosion du volume des données produites par les entreprises et les consommateurs. Cette multiplication par plus de 5 des volumes à gérer nécessitera une montée en compétence mais aussi un déploiement de nouveaux outils et infrastructures de stockage et traitement des données tels que les architectures Hadoop.

Moins de 1% des entreprises ont déployé des solutions qui exploitent le potentiel du Big Data et des usages de l’analyse des données.

Les données Big Data tendent à être non structurées (documents, fichiers texte, …), sont diversement formatées, de précisions et de valeurs incertaines ou imprévisibles et exigent souvent un traitement en temps réel. C’est pourquoi pour tirer le meilleur de l’approche Big Data, les entreprises doivent troquer la rigidité des entrepôts de données (datawarehouses) actuels pour la flexibilité des « lacs de données » (« Data Lakes ») ou « Data Hub ».

infographic-digital-universe-2014-stockage

Etude IDC pour EMC Digital Universe – 2014

Source : EMC France (Infographie, PDF) avril 2014

Pour en savoir plus sur l’optimisation des entrepôts de données :

Pour en savoir plus sur le Big Data :

Vous souhaitez vous aussi communiquer avec des infographies / Datavisualisation ?

2013 – 2020 : le volume de données de l’Univers Digital multiplié par 10 – #BigDataBx

Selon une étude IDC pour EMC (Infographie, PDF) parue en avril 2014, le volume de données produites dans ce qu’ils appellent l’Univers Digital devrait être multiplié par 10 entre 2013 (4,4 Zettabytes) et 2020 avec (44 Zettabytes).

44 Zettabytes = 44 000 milliards de gigaoctets = 44 000 000 000 000 000 000 000 octets !!

Pour donner une représentation intelligible de ces nombres astronomiques :

  •   En 2013 ce serait l’équivalent de la capacité de stockage cumulée d’une pile de tablettes (Apple iPad Air 0,29” d’épaisseur et 128 Go de stockage) qui couvrirait les 2/3 de la distance Terre – Lune
  •   En 2020 se serait l’équivalent de 6,6 piles de tablettes couvrant la distance Terre – Lune
infographic-digital-universe-2014-expansion

Source : Etude IDC pour EMC – Digital Universe 2014

Avec l’explosion du nombre d’objets connectés à Internet (IoT), les données produites par les systèmes embarqués devraient compter pour 21% en 2020 contre 8% en 2014.

Autre enjeu celui de la sécurité des données produites. Selon IDC, 43% devraient être sécurisées (données financières, médicales, information sur les comptes clients, données personnelles …) mais 52% de celles-ci ne sont pas protégées.

En 2013 le volume de 4,4 Zettabytes se répartissait en :

  • 1,5 Zettabytes générées par les entreprises
  • 2,9 Zettabytes générées par les consommateurs soit les 2/3; mais 85% des données créées par les consommateurs étaient de la responsabilité des entreprises.

Entre 2013 et 2020 nous allons aussi changer de paradigme digital. En 2013, 60 % des données numériques sont issues des marchés matures, notamment les Etats-Unis, l’Europe et le Japon, mais le rapport devrait s’inverser d’ici à 2017, où les pays émergents deviendront les principaux producteurs de données : Chine, Brésil, Inde, Russie et Mexique; et générerons 60% des données en 2020.

Face à ce déluge de données, IDC estime qu’il est vain d’essayer de toutes les analyser et recommande de se focaliser sur les 1,5% du volume qui concentre le maximum de richesse de contenus.

Au final IDC estime que cette explosion du volume des données à gérer par les services informatique des entreprises devrait multiplier par 5 la charge par informaticien.

IDC - EMC : Infographie de l'Univers Digital 2014

IDC / EMC : Infographie de l’Univers Digital 2014

Source : EMC France

 Pour en savoir plus sur le Big Data :

Vous souhaitez vous aussi communiquer avec des infographies / Datavisualisation ?

 

 

#BigData vs #BigBrother : les aspects juridiques et techniques, facteurs de confiance (28 mai #BigDataBx)

big data vs big brother

Collectes et usages des données personnelles, sécurisation des bases de données Big Data … La confiance ne se décrète pas elle se crée.

28 mai 2014. Journée « #BigDataBx = Smart Business ».
Une journée organisée par Excelerate Systems & Cloudera en partenariat avec la CCI de Bordeaux.

  • 13H30 et 15H00 : 2 cessions de l’atelier « Big Data vs Big Brother : les aspects juridiques et techniques, facteurs de confiance »
    (atelier dédié aux SSII, DSI, RSSI, CIL, juristes TIC)
  • Inscription ici

 

28 mai Journée #BigDataBx = Smart Business, un outil de transformation des entreprises #BigData

JOURNEE BIGDATA SMART BUSINESS 28 05 2014 - Excelerate Systems - Cloudera - CCI bordeaux

Une journée organisée par Excelerate Systems & Cloudera en partenariat avec la CCI de Bordeaux

Le Big Data c’est bien plus qu’une technologie à la mode : C’est une révolution qui transforme l’entreprise et les modèles économiques.

Comment l’expérience des géants du web peut-elle bénéficier aux entreprises souhaitant tirer parti de leurs données pour concevoir de nouveaux produits/services, optimiser leurs prises de décisions ?

Témoignages d’entreprises et retours d’expérience.

08H00 – 08H30 : Accueil

08H30 à 11H00 : Conférence « Big Data = Smart Business, un outil de transformation des entreprises »
(tout public professionnel)
Inscription ici

11h00 – 12h30 : Témoignages de 2 Entreprises

12h30 – 13h30 : Cocktail – déjeuner

13H30 à 16H30 : 3 Ateliers en parallèle (2 cessions à 13h30 et 15h00 pour vous permettre d’assister à 2 ateliers )

• « L’architecture Hadoop pour optimiser votre entrepôt de données »
(atelier technique dédié aux SSII, DSI, Informaticiens)
Inscription ici

• « Big Data vs Big Brother : les aspects juridiques et techniques, facteurs de confiance »
(atelier dédié aux SSII, DSI, RSSI, CIL, juristes TIC)
Inscription ici

• « Big Data : un moyen pour repenser le marketing et la vente ».
(tout public professionnel)
Inscription ici

16h30 : Happy Hour et Vin de l’Amitié.

QRCODE BIGDATABX-50

Données personnelles : on continue !

Nous avons tous un droit de regard sur l’utilisation qui est faite des informations nous concernant !

Nos données personnelles nous appartiennent, l’entreprise qui les détient doit respecter certaines règles pour les utiliser. Comme je vous l’indiquais la semaine dernière l’internaute peut déposer plainte en ligne pour utilisation abusive par exemple. Et pour aller plus loin, nous pouvons consulter le guide « Droit d’accès 2010 » qui vient d’être publier par la CNIL.

Ce guide nous informe pourquoi et comment accéder à nos données, quelle réponse en attendre… Des modèles de courrier sont disponibles sur ce guide utile à l’internaute comme à l’entreprise qui détient de la donnée personnelle dans ses fichiers.

Alors que vous soyez entreprise et gériez des fichiers ou internautes « fatalement » présents dans plusieurs fichiers d’entreprises, tous à votre guide « Droit d’accès » !

Roxane Delage